NOUVELLES

Donner de l’eau, c’est donner la vie !

Un don de 1200 € permet d’offrir durablement une eau de qualité à 50 personnes !

Le contexte local

L’eau : le problème N°1 du district de Puok Les 154 villages de ce district connaissent des difficultés pour se procurer de l’eau, et quand ils y parviennent, elle est généralement impropre à la consommation selon les critères de l’OMS. Le nombre de points d’eau potable est insuffisant : seulement 12% de la zone se trouve à proximité d’un point d’eau.

Une géologie et un climat défavorable

Le Cambodge est majoritairement constitué d’une immense basse plaine sédimentaire, partiellement inondée dans son centre par les eaux du grand lac Tonlé Sap. La plupart des points d’eau sont à sec quelques semaines après la fin de la saison des pluies. Il existe de petits ouvrages exécutés par des artisans locaux : forages à la tarière manuelle avec tubages de faible diamètre, à de petites profondeurs. Mais ces puits sont souvent obstrués après quelques mois de service, sans possibilité de remise en état. Ces points d’eau par pompage ont un faible débit, ne sont pas permanents, et produisent une eau non potable. Le manque de maintenance conduit les habitants à les abandonner.